Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EXPRESSION et THEATRE pour guérir anxiete depression

Articles récents

AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE/ TRAVAIL D AFFIRMATION

29 Septembre 2015 , Rédigé par ART-THERAPIE PAR LE THEATRE

PHOBIE SOCIALE/ UN SIGNAL D ALARME QUI NOUS ALERTE SUR NOS VERITABLES BESOINS

 

APPRENDRE A ECOUTER SES EMOTIONS

 

APPRENDRE A ECOUTER LE MESSAGE DE VOTRE CORPS

 

EXPRIMER QUI VOUS ETES/ ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE

 

 

 

La PHOBIE SOCIALE : il s’agit d’une peur disproportionnée, parfois si forte qu’elle déclenche des crises de panique, se manifestant sous forme de malaise, sensation de faiblesse, confusion, sueurs, étourdissements, palpitations, tension musculaire. Toutes ces sensations provoquent un sentiment d’affolement.

Dans certains cas, la pensée même d’une situation stressante peut déclencher la crise.

 

Ceux qui souffrent de phobie sociale vivent une forte douleur émotionnelle.

Beaucoup taisent cette souffrance, ils cachent leur peur craignant d’être « taxé » de « faible » ou « malade mental ».

Un sentiment de honte s’adjoint à cette peur.

Aussi la personne va éviter certaines situations.

 

Pourtant la phobie n’est pas une maladie.

Elle est un symptôme.

Ordinairement, notre organisme nous informe régulièrement sur nos besoins par la voie de nos émotions.

Toutefois, quand nous n’accordons pas d’attention à ce que nous ressentons, notre corps trouve d’autres moyens d’attirer notre attention.

L’angoisse est la première sonnette d’alarme du corps quand nous n’écoutons pas le message de nos émotions. Elle nous signale que nous sommes en train de faire l’impasse sur un problème important dans notre vécu que nous refusons de voir et de solutionner, préférant nous voiler la face.

 

En effet, nos émotions, ce que nous ressentons dans telle ou telle situation nous donnent des indications sur nos besoins fondamentaux.

Les émotions sont le baromètre de notre état intérieur.

 

Quand nous ne tenons pas compte de nos besoins tant physiques que psychiques, quand nous négligeons notre équilibre, des émotions se manifestent nous signalant qu’il y a problème (un peu comme les voyants rouges qui s’allument dans votre voiture pour signaler un manque ou un dysfonctionnement (essence, huile, eau, freins, etc…)).

Si nous refusons de laisser monter à la surface une émotion, si nous la nions, le besoin qui en est à l’origine restera en souffrance. Le corps va alors utiliser un « symptôme », qui est une façon plus alarmante d’attirer l’attention.

La phobie est un symptôme d’importance : c’est comme si tous les voyants rouges s’allumaient en même temps !!!! Parce-que plusieurs émotions ont été niées pendant trop longtemps !!! et plusieurs besoins n’ont pas été pris en compte.

 

Vous ne pouvez pas nier indéfiniment votre être profond, il est ce qui fait de vous un être unique, il est ce qui fait de vous un être VIVANT.

La phobie vous dit alors : « STOP !STOP ! ECOUTE MOI ! ECOUTE TOI ! »

 

 

Alors QUE FAIRE ?

 

Et bien, justement, il va être question principalement d’ETRE plutôt que de FAIRE.

Car le principal travail à entreprendre va être de S’ECOUTER, S’ACCORDER de l’attention et de la BIENVEILLANCE, devenir un bon parent pour soi-même.

Apprendre à se connaître, à être en lien avec soi-même pour enfin être en lien avec les autres.

 

C’est une erreur de vouloir « Combattre » et « Vaincre » la phobie.

Il ne faut pas chercher à supprimer ce symptôme.

Il vous faut apprendre à écouter ce qu’il veut vous dire sur vous-même.

S’acharner à vouloir contrôler « cette peur panique », c’est comme dire non à vous-même.

Les personnes souffrant de phobie sont des personnes qui investissent beaucoup d’énergie à contrôler les choses, à SE contrôler elle-même pour entrer dans le moule du « comme il faut ». Elles contrôlent tellement leurs émotions et leurs réactions qu’elles ne savent plus QUI ELLES SONT.

 

Au lieu de vous polariser sur le symptôme, « la phobie », la peur, vous allez entraîner votre cerveau à FORTIFIER votre être profond.

C’est un véritable travail en profondeur qu’il est important d’entreprendre, car la véritable solution à la phobie se trouve dans la découverte de vous-même par L EXPRESSION de QUI VOUS ETES.

 

Pour apprendre à entrer en contact avec vous-même, voici les pistes qu’il vous faudra explorer et expérimenter :

 

  • Réviser vos croyances. Celles qui vous sont bénéfiques et celles qui vous inhibent.
  • Changer ce qui ne va pas dans votre vie tout doucement, à touts petits pas, pour ne pas rajouter une dose de stress. Les changements radicaux ne font qu’amplifier les peurs et créent une résistance.
  • Etre attentif à vos émotions et sentiments, écouter leur message.
  • Respirer, se poser
  • Faire le point régulièrement. De quoi ai-je besoin maintenant ? En ce moment ?
  • Apprendre à repérer quels sont les besoins non satisfaits
  • Apprendre à satisfaire ces besoins de manière saine

 

 

LUMIERE D ETOILES vous propose d’entreprendre ce cheminement vers vous-même et votre expression avec les ATELIERS THEATRE THERAPEUTIQUES.

Pour tous renseignements : Lumiere.detoiles@yahoo.fr

 

 06.31.89.62.80

 

 

 

 

 

 

 

A QUOI SERVENT NOS EMOTIONS

 

Les émotions sont comme un baromètre intérieur.

Elles indiquent la température de ce qui se passe en nous à un moment donné.

Elles nous informent de ce qui est important pour nous dans le présent.

Elles nous fournissent des informations parce-qu’elles mettent tous nos sens en éveil, indiquant ainsi si la situation qui est en train de se vivre me convient vraiment et si mes besoins sont satisfaits ou non.

 

Ainsi, la colère est une énergie puissante qui nous permet de dire NON et de poser les limites à ce qui ne nous convient pas. Elle nous permet de nous défendre si besoin est.

La tristesse est une émotion qui nous signale un manque, nous signifie la perte de quelque chose ou de quelqu’un, ou la fin d’une situation, et le besoin de ralentir, de réconfort, de cocooning.

La peur basique nous signale un danger ou une nouveauté qui arrive dans notre vie et qui demande plus d’information et de préparation.

La joie et toutes ses nuances indique que nous sommes sur la bonne Voie pour nous-même, elle est le signal de l’ EQUILIBRE.

 

Chaque émotion est porteuse d’un message particulier par rapport à nous-même.

Être à l’écoute de nos émotions nous aide à mieux nous connaître, à savoir discerner ce qui est bon pour nous de ce qui ne l’est pas.

 

Mais si, suite à un certain mode éducatif, nous avons appris à refouler nos émotions parce-qu’ elles étaient jugées « inexprimables », nous finissons par ne plus les ressentir, elles passent dans le domaine de l’inconscience. La frustration liée aux besoins non satisfaits reste présente et s’accumule au fond de nous-même, créant comme un abcès.

Quand nous refusons d’écouter notre ressenti, nous nous perdons nous-même, nous perdons le contact avec notre être profond.

 

Les émotions exprimées sont importantes d’une part parce-qu’elles nous indiquent où nous en sommes ; d’autre part, c’est par l’émotion que nous partageons véritablement avec l’autre.

 

Droits d’auteur protégés MarjorieCAILLIAU©

 

 

 

 

 

 

 

 

ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISONATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISONATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE THEATRE ET THERAPIE ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON ART-THERAPIE THEATRE ET GUERISON THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES THEATRE ET PERSONNES AGEES

GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLE ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE ET GROUPE DE PAROLEAGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION ANXIETE DEUIL SOLITUDE ANGOISSE DETRESSE MALAISE MAL ETRE AGORAPHOBIE et PHOBIE SOCIALE Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie Mal-être Malaise  Perte de sens Dépression Déprimé Isolement Solitude Mélancolie Tristesse Apathie

DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION DEPRESSION AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE DEPRESSION AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE AGORAPHOBIE PHOBIE SOCIALE

TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE

TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE

TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE

TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE TIMIDITE EXCESSIVE

 

 

DEPRIME DEPRESSION/ ATELIER D EXPRESSION

28 Septembre 2015 , Rédigé par ART-THERAPIE PAR LE THEATRE

DEPRESSION DEPRIME ANXIETE MAL ETRE/ ALLER A LA RENCONTRE DE VOUS MEME

DEPRESSION, un chemin vers soi-même…

ATELIER THEATRE THERAPEUTIQUE Individuel et de Groupe à Paris (Métro Bastille)

 

Tout le monde dans sa vie a éprouvé à certains moments un sentiment de lassitude,

de perte d’intérêt pour le quotidien.

 

Ce sont des moments caractérisés par des deuils de toutes sortes (perte d’un être cher, perte d’un emploi, divorce, etc…) et la tristesse est une étape nécessaire dans ce processus.

 

Toutefois, quand ce sentiment « s’installe », on peut commencer à parler de DEPRESSION.

On peut reconnaître la dépression dans un

changement de la manière d'être de la personne.

Des signes psychologiques : humeur et pensées modifiées (vision négative de l'existence et de soi-même: se sentir nul, pas capable).

Des signes physiques: voix éteinte, activité ralentie et demandant de l'effort, fatigue, troubles du sommeil, douleurs, sensations d'oppression.

Des signes comportementaux : difficultés à agir,

à prendre des décisions,

problèmes de concentration et de mémoire,

difficultés à communiquer, repli sur soi.

Des signes émotionnels : plus de goût à rien,

absence de plaisir et d’intérêt, tristesse.


 

Mais, vous n’aimez pas vivre parce-que vous vous jugez nul(le) et incapable !

Vous n’aimez pas vivre parce-que vous vous jugez sans cesse et vous culpabilisez de ne pas arriver à répondre aux attentes des autres, et surtout aux attentes de vos proches.

Mais vous n’êtes pas nul(le) et incapable

Vous n’avez pas à répondre aux attentes des autres (même si ce sont des personnes que vous aimez beaucoup) pour la bonne raison que personne ne peut rendre heureux un autre être si cet autre n’est pas prêt à être heureux ; de même que vous ne pourrez rendre un être malheureux s’il n’est pas disposé à cela.

Pour la bonne raison que le bonheur c’est à soi-même de le créer pour soi-même…. Les autres peuvent alors en profiter par effet de rayonnement !!!! (mais s’ils sont enfermés dans leur malheur, votre lumière n’y fera rien s’ils ne font pas le choix de s’y réchauffer….).

La problématique de la dépression est un schéma de pensées et de fonctionnement inscrit en vous depuis votre enfance. Les « symptômes » se manifestent quand votre être profond étouffe, n’en peut plus d’être attentif aux désirs des autres alors qu’il nie en permanence ses propres désirs. Car votre être profond DESIRE VIVRE !!!! Et la dépression est la résultante du conflit entre votre être véritable et votre mode de croyances sur ce que « devrait être un être humain selon les lois de papa-maman ou tout autre figure d’autorité ».

Votre dépression est un langage de votre ETRE qui HURLE son besoin d’être entendu !!!!

Les anti-dépresseurs cherchent à faire taire cette voix !

 

Il y a un travail personnel à faire pour sortir de la dépression.

Tout d’abord, un travail d’AFFIRMATION : AFFIRMER QUI vous êtes, découvrir et développer vos talents, définir votre territoire, vous  RESPECTER en disant NON à ce qui ne vous convient pas, RECONNAITRE que vous êtes un être de VALEUR et pleins de CAPACITES.

Puis, MODIFIER les croyances qui ont entrainé ce reniement de vous-même qui a commencé très jeune. La 1ere de ces croyances a été justement que vous « deviez répondre aux attentes de vos parents ». Quand  vous étiez enfant, vous vous êtes conformé à cette croyance car votre survie physique et/ou psychique en dépendait. Puis, on grandit avec toutes ces croyances, et elles nous façonnent….

Il ne s’agit pas là d’accuser les parents, car chacun fait ce qu’il peut avec son « bagage »… mais bien de reconnaître votre souffrance d’alors, et repérer comment vous vous êtes nié(e) pour obtenir d’eux leur affection. De repérer comment, maintenant encore, vous vous OUBLIEZ pour chercher à combler les désirs de vos proches.

Maintenant, vous êtes adulte. Et il est grand temps de prendre votre vie en mains, il est grand temps de modifier les croyances qui vous sont nocives parce-qu’elles entravent votre épanouissement. Car c’est quoi la vie ? C’est SE DEVELOPPER, OFFRIR au monde VOTRE UNICITE.

 

Sortir de la dépression demande du courage et de la détermination, parce-que ce n’est pas une mince affaire d’apprendre à penser à SOI d’abord, alors qu’on nous a appris que « c’était mal », que « tu n’es qu’un(e) égoïste » (ah, ces bons vieux  relents de catholicisme !!!), d’apprendre à dire NON alors qu’on nous a appris que « ça ne se fait pas de dire non » (même si, par exemple, quand vous étiez petit(e) le vieux vous « tripotait » et que ça vous perturbait), de dire « oui, moi je sais faire ça » alors que « ce n’est pas bien de se faire remarquer »…. Et il y en a bien d’autres comme ça, n‘est-ce pas ? Vous ne vous rappelez pas ?

- Mais c’est banal, beaucoup d’enfants ont vécu cela !!!

- Oui, la dépression  aussi est une « maladie » BANALE !

 

Oui, sortir de la dépression demande du courage…. Mais, comme disent les contes : pour cela, il suffit de se mettre en route… avec confiance…

Car le courage grandit en s’AFFIRMANT et la détermination est simplement cette braise de vie qui sommeille en vous… et sur laquelle il faut souffler… C’est ce que vous avez commencé à faire en lisant ces lignes…

Vous êtes un être UNIQUE , et rien que votre façon de respirer fait battre le cœur du monde…

 

Entreprendre une thérapie, c'est commencer à reconnaître VOTRE IMPORTANCE, car le goût de la vie, commence par la découverte et l'appréciation de votre importance.... Quel bouleversement!!!!

Contact :06..31.89.62.80

Mail : Lumiere.detoiles@yahoo.fr

 

 

 

 

Les personnes souffrant de dépression ont besoin d’apprendre à s’accorder de l’IMPORTANCE,  à construire une image positive d’elle-même, à "couper le cordon" d'avec l'opinion des autres, à RECONNAÎTRE leur VALEUR, à AFFIRMER leur UNICITE et à vivre enfin ce à quoi elles aspirent.

A l'aide d'exercices ludiques, d'exercices de mise en situation, d'exercices d'expression, de créativité,  vous apprendrez à progresser EN DOUCEUR, par étapes, pour atteindre votre objectif.

LUMIERE D’ETOILES vous propose un soutien efficace

pour vous guider à la rencontre de vous-même et de votre expression

et sortir du cycle infernal de la dépression et l'auto-dévalorisation.

 

 

Une approche originale, efficace et dynamique des troubles anxieux.                                         Notre travail s'oriente sur l'importance de l'EXPRESSION et de l'AFFIRMATION dans la maîtrise de l'anxiété et de l'angoisse.                                                                                           Le théâtre, la danse expressive, l'expression corporelle sont autant d'outils qui permettent à la personne de sortir de cet enfermement intérieur, de ses peurs,  de son dégoût de la vie.                                                                                                                       L’Atelier Théâtre Thérapeutique Individuel vous amène en douceur à nommer le problème, à trouver des pistes de résolution, à les mettre en pratique, à utiliser différents outils d'expression afin de construire une image positive de vous-même, base essentielle pour sortir du cycle infernal de l'anxiété et de la dépression.

En parallèle, l’atelier Théâtre thérapeutique de Groupe vous offre la possibilité de Partager votre vécu dans un climat bienveillant et non-jugeant et permet de prendre conscience que vous n’êtes pas seuls, Vous permet d’AFFIRMER qui vous êtes avec vos points forts et vos limites. Changer votre regard sur vous-même,

VOUS RE-CONNAÎTRE !!!!

Explorer étapes par étapes, en douceur,

d’autres façons d’agir, de penser, de créer !

Ce processus vous permet de développer une FORCE

qui transforme votre peur de l’autre en GOÛT des AUTRES

et en plaisir de partager…

 

 ATELIERS THEATRE THERAPEUTIQUE

A PARIS  Porte de Bagnolet

 

Renseignements et Inscriptions

Lumiere.detoiles@yahoo.fr

 

06.31.89.62.80